Vous cherchez des produits et des services Spirax Sarco ?

DES PROGRÈS EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Garder toutes les options

À l'approche de 2024, l'urgence avec laquelle nous devons atteindre nos objectifs de décarbonation s'accroît. La prise de conscience qu'il ne reste peut-être que six ans pour prévenir les pires effets du changement climatique est décourageante. Pour l'industrie, avec ses variations incroyablement complexes, la décarbonation de la production de chaleur industrielle est fermement à l'ordre du jour. Ce n'est pas un hasard si presque toutes les installations industrielles ont eu recours aux combustibles fossiles pour répondre à la demande d'énergie thermique. Ils sont relativement bon marché, se stockent facilement et sont réputés pour produire la vapeur nécessaire aux processus industriels. Jusqu'à présent, les solutions alternatives ont eu du mal à rivaliser sur ces défis. Mais avec la croissance plus rapide que jamais des sources d'énergie renouvelables, les choses sont en train de changer.

Et malgré que la transition énergétique des combustibles fossiles vers ces sources plus acceptables est en bonne voie, cette situation est souvent source d'incertitude pour l'industrie. Quelle est la voie à suivre pour réduire immédiatement les émissions ? Quelles sont les technologies qui présentent une valeur actuelle nette positive et qui peuvent être mises en œuvre rapidement ?

La production de vapeur est depuis longtemps reconnue comme un facteur majeur du défi de la décarbonation. L'élimination progressive des combustibles fossiles et l'adoption de solutions de remplacement sans carbone, ou à faible teneur en carbone, constituent l'objectif principal. Certaines sont des sources de combustibles renouvelables ou à faible teneur en carbone : énergie solaire thermique, biomasse, hydrogène et biogaz. Certaines méthodes de récupération, de stockage ou de transfert de chaleur sont plus durables, notamment le stockage thermique, les pompes à chaleur et les chaudières électriques fonctionnant à partir de sources d'énergie renouvelables - chacune de ces méthodes se trouve à des stades différents d'avancée commerciale.

Leur faisabilité doit être évaluée en fonction de la disponibilité des matières premières, du cadre réglementaire en vigueur au niveau local et de leur capacité à répondre à la demande. Par exemple, l'énergie solaire thermique nécessite une région à fort ensoleillement, tandis que pour la biomasse, il faudra des cultures énergétiques spécifiques, comme le maïs.

Cette variabilité signifie que, dans certains cas, la meilleure solution pour une production de vapeur rentable et à faibles émissions à court terme consistera à remplacer les moyens conventionnels par une combinaison flexible de générateurs à gaz prêts pour l'hydrogène et de générateurs de vapeur électriques.

L'utilisation de plusieurs technologies permet de bénéficier de la flexibilité offerte par le passage d'un combustible à un autre, en fonction de son prix relatif. Même si cela implique l'installation et l'entretien d'une capacité supplémentaire, la valeur du changement de combustible peut l'emporter sur les dépenses additionnelles.

Toutes les chaudières ne dépendent pas d'une seule source d'énergie pour produire de la chaleur à moyenne température. Les chaudières hybrides, ou à double système, qui peuvent fonctionner à la fois à l'électricité et au gaz naturel, sont facilement disponibles. En remplacement d'une chaudière classique à combustible fossile, il est possible de tirer parti de l'électricité renouvelable lorsqu'elle est disponible, le gaz naturel assurant la continuité.

Cette solution est probablement la plus économique lorsque la chaudière existante arrive en fin de vie ou nécessite des travaux importants. Le choix du moment est essentiel, car de nombreuses chaudières ont une durée de vie de plus de 30 ans.

Les chaudières hybrides présentent d'autres inconvénients. Coûtant jusqu'à 50 % de plus qu'une chaudière à gaz classique, ce surcoût peut ne pas être compensé par des économies d'énergie à court terme. Toutefois, les tendances récentes en matière d'approvisionnement énergétique montrent que les coûts de l'électricité sont plus favorables que ceux du gaz naturel. Cela pourrait se traduire par des périodes d'amortissement plus rapides pour les chaudières à double combustible et les chaudières hybrides.

REPOUSSER LES LIMITES DE L'ÉNERGIE THERMIQUE

Dans un paysage qui évolue rapidement, nous explorons de nouvelles options pour préserver le rôle essentiel de la vapeur dans l'avenir de nos industries. Au fur et à mesure que vous progressez dans votre démarche de développement durable, tenez-vous au courant des dernières nouveautés de Steam Thermal Solutions.

Loin de la production directe de vapeur, le stockage de l'énergie thermique (TES) devient un sujet de plus en plus important. Permettant de stocker l'énergie au moment où elle est la moins chère, de stocker cette chaleur pendant des heures ou des jours et de la restituer au moment voulu, les batteries thermiques ne nécessitent pas les matières premières rares et coûteuses dont dépendent la plupart des autres piles. Certains utilisent même du béton ou du carbone dans un simple conteneur isolé pour stocker l'énergie sous forme de chaleur.

Le système TES présente également un autre avantage : il peut être facilement adapté aux processus industriels existants. Le carbone, par exemple, peut fournir de la chaleur à plus de 1 500 °C, avec une densité énergétique élevée qui permet de stocker cette chaleur avec un encombrement très faible. Étant donné que les installations éoliennes et solaires peuvent être connectées à une certaine distance avec des pertes d'efficacité minimes, les batteries thermiques ont le potentiel de rivaliser en termes de coût, de stockage et de livraison, ce qui a longtemps été l'avantage des combustibles fossiles.

Les chefs d'entreprise, conscients du potentiel des TES, se lancent dans des projets pilotes, utilisant les technologies TES dans des conditions réelles. Ceux-ci contribuent à son développement en identifiant les facteurs critiques de succès et en traitant les défis potentiels. Ces projets favoriseront à terme l'évolutivité et la viabilité de la technologie. De même, la collaboration entre les partenaires industriels et les organismes universitaires soutient le développement et la diversification des options TES, en encourageant l'innovation et en améliorant la position des TES sur le marché.

Alors que le marché de l'énergie continue d'évoluer sur la voie d'une plus grande durabilité, l'approche hybride se présente sous un jour favorable. L'industrie doit trouver un équilibre entre la fiabilité et la réduction des émissions. Alors que les combustibles fossiles, en particulier le gaz, sont susceptibles de jouer un rôle dans le bouquet énergétique pendant au moins la prochaine décennie, les sources renouvelables continuant à se développer, le choix n'est plus un dilemme simple de type "soit l'un, soit l'autre".







Related content